Cliquez sur les expressions précédées du signe + pour les développer.

Recherche externe : moteur de PicoSearch
Recherche interne : moteur de FreeFind
 ??   

RETIARIVS - Tite-Live, XXX, 15 (1)

XXX, 15 (1)
En tant que collaborateur du site "Weblettres", je ne peux que vous recommander d'aller voir les pages qui y traitent le même passage selon une autre démarche, sûrement plus immédiatement efficace pour un élève. En voici le menu.
RETOUR
Weblettres
M.-A. Bernolle a adapté le travail de Weblettres à une séquence en classe de Première; chaque séance est détaillée, et mise en rapport avec les pages correspondantes de Weblettres.
Pour l'histoire de Sophonisbe (XXX, 12-15), le site du Gelahn propose la traduction de Pierre du Ryer (1659) et le vocabulaire essentiel de ces mêmes chapitres, dans l'ordre du texte.
Après les historiens antiques Diodore et Dion Cassius, Chateaubriand relate cet épisode, ainsi que Michelet.
Sophonisbe connaît une postérité dans la tragédie, l'imaginaire romantique, les beaux-arts et même la psychiatrie.
Le personnage de Scipion est connu pour sa continence : allez voir le dossier publié par l'Académie de Versailles sur ce thème, avec ses développements picturaux.
Traduction intégrale sur le site WEBLETTRES fermer
Masinissa, en écoutant ce discours, sentait la rougeur lui monter au front, et même les larmes s'échapper de ses yeux : "il se mettait, dit-il, à la discrétion du général ; il le priait d'avoir égard, autant que le permettait la circonstance, à l'engagement téméraire qu'il avait contracté, lui, Masinissa, en promettant à la captive de ne la livrer à qui que ce fût " ; et, sortant du prétoire, il se retira tout confus dans sa tente. Là, sans témoin, il poussa pendant quelques temps des soupirs et des gémissements qu'il était facile d'entendre en dehors de sa tente ; enfin un dernier sanglot lui échappnt et comme un cri de douleur, il appela son esclave affidé, chargé de la garde du poison que les rois barbares ont l'usage de se réserver en cas de malheur, et lui ordonna d'en préparer une coupe, de la porter à Sophonisbe et de lui dire que Masinissa aurait voulu remplir ses premiers engagements, comme une femme a droit de l'attendre d'un époux. Mais dépouillé par une autorité supérieure du droit de disposer de son sort, il lui tenait sa seconde parole et lui épargnait le malheur de tomber vivante au pouvoir des Romains. Elle saurait, en pensant au général son père, à sa patrie, aux deux rois qu'elle avait épousés, prendre une noble résolution.
Sophonisbe écouta ce message et prit le poison des mains de l'esclave : "J'accepte, dit-elle, ce présent de noces ; et je l'accepte avec reconnaissance, si c'est là tout ce que mon époux peut faire pour sa femme. Dis-lui pourtant que la mort m'eût été plus douce, si le jour de mon hymen n'eût pas été le jour de mes funérailles." La fierté de ce langage de fut pas démentie par la fermeté avec laquelle elle prit la coupe fatale et la vida sans donner aucun signe d'effroi. Quand Scipion l'apprit, il craignit que le jeune et fier Masinissa, égaré par son désespoir, ne se portât à quelque résolution violente ; il le fit venir sur-le-champ et le consola ; mais en même temps il lui reprocha avec douceur d'avoir réparé une imprudence par une autre imprudence et donné à cette affaire un dénouement tragique que rien ne nécessitait. Le lendemain, pour distraire l'âme du prince des émotions qui le préoccupaient, il monta sur son tribunal et fit convoquer l'assemblée. Là, il donna pour la première fois à Masinissa le nom de roi, le combla d'éloges, et lui fit présent d'une couronne et d'une coupe d'or, d'une chaise curule, d'un bâton d'ivoire, d'une toge brodée et d'une tunique à palmes. Pour rehausser l'éclat de ces dons, il ajouta que les Romains n'avaient point d'honneur plus grand que le triomphe, ni les triomphateurs d'ornements plus beaux que ceux dont Masinissa seul parmi les étrangers avait été jugé digne par le peuple romain. Il paya ensuite un tribut d'éloges à Lélius et lui donna aussi une couronne d'or ; il récompensa enfin d'autres officiers, chacun selon son mérite. ces honneurs calmèrent l'irritation du roi et firent naître dans son coeur l'espoir prochain de s'élever sur les ruines de Syphax et de commander à toute la Numidie.

Les options pour chaque terme vont apparaître ici

Lemmatiser par "Collatinus" le texte sélectionné.
(Le service est disponible directement à : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/collatinus.php - adaptation pour Internet du logiciel collatinus d'Y. Ouvrard : http://www.collatinus.org/collatinus/ - Licence et documentation).
Sur le même espace de l'UCL :
- Lexique de Gérard Jeanneau par moteur de recherche : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/jeanneau.php
- Utilisation combinée des 2 outils : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/index_cj.php
- Accueil d'ensemble : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/

Ecrire
Logo compteur