Cliquez sur les expressions précédées du signe + pour les développer.

Recherche externe : moteur de PicoSearch
Recherche interne : moteur de FreeFind
 ??   

RETIARIVS - Tite-Live, XXX, 14 (1)

XXX, 14 (1)
En tant que collaborateur du site "Weblettres", je ne peux que vous recommander d'aller voir les pages qui y traitent le même passage selon une autre démarche, sûrement plus immédiatement efficace pour un élève. En voici le menu.
RETOUR
Weblettres
M.-A. Bernolle a adapté le travail de Weblettres à une séquence en classe de Première; chaque séance est détaillée, et mise en rapport avec les pages correspondantes de Weblettres.
Pour l'histoire de Sophonisbe (XXX, 12-15), le site du Gelahn propose la traduction de Pierre du Ryer (1659) et le vocabulaire essentiel de ces mêmes chapitres, dans l'ordre du texte.
Après les historiens antiques Diodore et Dion Cassius, Chateaubriand relate cet épisode, ainsi que Michelet.
Sophonisbe connaît une postérité dans la tragédie, l'imaginaire romantique, les beaux-arts et même la psychiatrie.
Le personnage de Scipion est connu pour sa continence : allez voir le dossier publié par l'Académie de Versailles sur ce thème, avec ses développements picturaux.
Traduction intégrale sur le site WEBLETTRES fermer
Ce discours où perçait non seulement la haine d'un ennemi, mais la jalousie d'un amant qui voit sa maîtresse au pouvoir de son rival, fit une grande impression sur l'esprit de Scipion. Ce qui donnait du poids aux accusations de Syphax, c'était ce mariage conclu à la hâte et pour ainsi dire au milieu des combats, sans qu'on eût consulté ni attendu Lélius ; cet empressement précipité d'un homme qui, le jour même où il avait vu son ennemie entre ses mains, s'unissait à elle par les noeuds de l'hymen, et célébrait les fêtes nuptiales devant les pénates d'un rival. Cette conduite paraissait d'autant plus coupable à Scipion que lui-même, jeune encore, en Espagne, s'était montré insensible aux charmes de toutes ses captives. Ces pensées l'occupaient, lorsque Lélius et Masinissa arrivèrent en sa présence. Après les avoir reçus tous deux pareillement avec les mêmes démonstrations d'amitié et les avoir comblés d'éloges en plein prétoire, il tira Masinissa à l'écart et lui dit : "C'est sans doute parce que vous m'avez reconnu quelques qualités, Masinissa, que vous êtes venu d'abord en Espagne rechercher mon amitié, et que vous avez ensuite, en Afrique, confié et votre personne et toutes vos espérances à ma loyauté. Eh bien, de toutes les vertus qui vous ont fait attacher du prix à mon amitié, la continence et la retenue sont celles dont je m'honore le plus. Ce sont aussi celles que je voudrais vous voir ajouter à toutes vos autres excellentes qualités, Masinissa. Non, croyez-moi, non, nous n'avons pas tant à redouter à notre âge un ennemi armé que les voluptés qui nous assiègent de toutes parts. Quand on sait mettre un frein à ses passions et les dompter par la tempérance, on se fait plus d'honneur, on remporte une plus belle victoire que celle qui nous a livré la personne de Syphax. L'activité et la valeur que vous avez déployée loin de mes regards, je les ai citées, je me les rappelle avec plaisir ; quant à vos autres actions, je les livre à vos réflexions particulières et je vous épargne une explication qui vous ferait rougir. Syphax a été vaincu et fait prisonnier sous les auspices du peuple romain. Ainsi sa personne, sa femme, ses états, ses places, leur population, enfin tout ce qui était à Syphax, est devenu la proie du peuple romain. Le roi et sa femme, ne fût-elle pas carthaginoise et fille du général que nous voyons à la tête de nos ennemis, devraient être envoyés à Rome pour que le sénat et le peuple décidassent et prononçassent sur le sort d'une femme qui passe pour avoir détourné un roi de notre alliance et l'avoir poussé à la guerre tête baissée. Faites taire votre passion ; n'allez pas souiller tant de vertus par un seul vice, ni perdre le mérite de tant de services par une faute plus grave encore que le motif qui vous l'a fait commettre.

Les options pour chaque terme vont apparaître ici

Lemmatiser par "Collatinus" le texte sélectionné.
(Le service est disponible directement à : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/collatinus.php - adaptation pour Internet du logiciel collatinus d'Y. Ouvrard : http://www.collatinus.org/collatinus/ - Licence et documentation).
Sur le même espace de l'UCL :
- Lexique de Gérard Jeanneau par moteur de recherche : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/jeanneau.php
- Utilisation combinée des 2 outils : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/index_cj.php
- Accueil d'ensemble : http://collatinus.fltr.ucl.ac.be/

Ecrire
Logo compteur